Dans un village de la région du Trarza, en Mauritanie, en décembre 2010. © Émilie RÉGNIER pour Jeune Afrique

En juillet et en août, Jeune Afrique revient sur des œuvres majeures qui font toujours parler d’elles, inspirant le présent. Cette semaine, c’est au tour du « Devoir de violence » de Yambo Ouologuem.

Nous sommes en 1968. Sous une couverture dépouillée, les éditions parisiennes du Seuil annoncent un roman : Le Devoir de violence. Il s’agit de l’histoire fictive de la dynastie des Saïfs, qui, pendant des siècles, bâtissent un empire largement fondé sur l’esclavagisme et ses corollaires, corruption et abaissement moral, violences de toutes sortes… Les Saïfs, oscillant entre monothéisme et paganisme, ouvrent les portes de leur empire aux traites occidentales et arabes. L’action se poursuit jusqu’à l’arrivée des colons français et leur entente avec un jeune gouverneur formé dans l’Hexagone.

L’auteur Alain Mabanckou replace le roman dans son contexte dans Le Sanglot de l’homme noir : « C’était […] la naissance de l’autocritique, […] une hardiesse au moment où tout écrivain africain était censé célébrer les civilisations africaines… » À une négritude qui tend à magnifier l’Afrique précoloniale, Yambo Ouologuem répond avec une histoire violente et un regard critique.

Le roman est reçu par une bonne partie des élites africaines comme une trahison

Il décortique le processus par lequel on transforme la population en « négraille » servile. La charge ne se fait pas attendre. Léopold Sédar Senghor, qui règne alors en maître sur les lettres ouest-africaines et préside le Sénégal, lâche : « Il n’y a pas que le génie littéraire, il y a aussi une attitude morale […]. Je pense que c’est affligeant. […] On ne peut pas faire une œuvre positive quand on nie tous ses ancêtres. » Le roman est reçu par une bonne partie des élites africaines comme une trahison.

Le Devoir de violence ravit pourtant de nombreux lecteurs et rafle le prix Renaudot. Ouologuem, qui a alors moins de 30 ans, est le premier Africain à recevoir une telle distinction. Mais le scandale ne tarde pas : il est accusé de plagiat. Et, de fait, son récit est truffé de clins d’œil, de citations et de renvois à différents textes. Aujourd’hui encore, certains assurent que l’auteur avait signalé à l’éditeur ses emprunts. Ouologuem vit très mal la polémique. Tourné vers l’islam, il mène aujourd’hui une existence retirée à Sévaré, au Mali.

Le symbole d’une création africaine libre

Reste la leçon, magistrale, et l’influence du roman, ardemment débattu et commenté en France, aux États-Unis, mais aussi au Sénégal et au Mali, bien qu’épuisé.

 Ouologuem montre qu’il y a une continuité entre les pouvoirs pervers de l’époque précoloniale et la vénalité en actes du pouvoir colonial

« Ouologuem reprend certains codes du roman européen et, avec cette nouvelle ressource, déclare implicitement que les Africains peuvent raconter leur histoire comme les Européens racontent la leur », remarque l’écrivain Jean-Pierre Orban, qui rappelle que Ouologuem a reçu une éducation occidentale, dont il s’affranchit en même temps qu’il l’utilise pour son récit, dans un geste paradoxal.

Haut et fort, il inaugure le postmodernisme littéraire africain et « montre qu’il y a une continuité entre les pouvoirs pervers de l’époque précoloniale et la vénalité en actes du pouvoir colonial », comme le dit le philosophe camerounais Achille Mbembe.

Pour lui, Le Devoir de violence « préfigure la littérature du “désenchantement” », dans laquelle on range des auteurs comme Ahmadou Kourouma, Sony Labou Tansi ou Mongo Beti. Mbembe reconnaît l’influence que Le Devoir de violence a eue sur lui et sur son livre De la postcolonie.

Essai sur l’imagination politique dans l’Afrique contemporaine. Pour Mbembe, le débat ouvert par Ouologuem, loin des faux dilemmes et des jeux de déculpabilisation si courants aujourd’hui, n’est pas fermé.

Ce que contient Le Devoir de violence, c’est une dimension « blasphématoire, hérétique », qu’il convient de faire vivre, pour une création africaine libre et riche d’une réflexion sur elle-même.

Source: http://www.jeuneafrique.com/mag/463854/culture/litterature-et-si-on-relisait-le-devoir-de-violence-de-yambo-ouologuem/

Lire la suite...

____________________

____________________

Avec Bis-O-Net c'est NET...NET...NET...

Logo_Bis-O-net_RGB

_______________________________________________________

PUBLiCiTÉ

À Vendre Lac-Beauport : Bungalow Avec Une Vue Exceptionnelle

Possibilité d’agrandir jusqu’à 2 700 pc. L’étude de faisabilité a été faite par un architecte. Le rapport est disponible sur demande.

Circulation sur un chemin privé, bord de l’eau secteur tranquille, aucun voisin arrière.

Résidence de 44×27, plafond cathédrale, style contemporain, incluant 3 chambres à coucher.

Rénovations majeures 2005 et 2007. Terrain d’une superficie de 7 170 pieds carrés,

Évaluation municipale Terrain et Batisse : 647 300$

Site exclusif avec possibilité d’agrandissement ou d’une nouvelle construction.

Rapport d’évaluation à 730 000$.

Inclusions : luminaires, fixtures, rideaux, échangeur d’air, aspirateur central et accessoires, hotte micro-ondes, thermopompe, lave-vaisselle, 3 ventilateurs, penderie de la salle de bains le tout est laissé sans garantie.

Exclusions : meubles et effets personnels du propriétaire.

Contactez moi sur Skype voici mon id : jules.labreche ou par tél.: 418.907.2340

Voir la fiche complète cliquez ici

_______________________________________________________

PUBLiCiTÉ

BanPubliReferencement-C-01

1Voici ce que nous proposons …
  1. Nous ferons une analyse complète de vos besoins en matière de WEB Marketing
  2. Nous établirons ensemble vos objectifs de croissance
  3. Nous vous proposerons des campagnes publicitaires réalistes basées sur vos objectifs à  court, moyen et long terme
  4. Nous vous recommanderons des stratégies marketing liant le WEB, les Médias Sociaux et la publicité Internet

_____________________________

.

Montréal 514.907.6164 – Québec 418.907.2340

_______________________________________________________

PUBLiCiTÉ

Agence de certification d’entreprise et de marketing web


Votre entreprise a besoin d’un coup de pub? Besoin de sortir du lot?

Logo_CC_Publireportage-520x245

Vous souhaitez augmenter:

    ∙  notoriété?     ∙  visibilité web?     ∙  efficacité de votre site Internet?

CLIENTCIBLE vous offre plusieurs solutions innovatrices afin de littéralement propulser votre entreprise à un tout autre niveau !


  CERTIFICATION D’ENTREPRISE  |  PROPULSION MARKETING WEB

Attestation PME de qualité ∙ Publireportage ∙ Diffusion web Augmentation des résultats web ∙ Visibilité ∙ Notoriété ∙ Visites virtuelles

_______________________________________________________

PUBLiCiTÉ

Ordi-Caisse Mauricie, l’entreprise maîtresse du  domaine des caisses informatisées.
. ordi-caisse_logo-finalOrdi-Caisse Mauricie, ça vous dit quelque chose? Cette entreprise renommée est LA référence dans le domaine des caisses informatisées au Québec!  Faire appel aux services de cette entreprise qui cumulent plus de 35 ans d’expérience et connaître son propriétaire M. Alain Ricard, est une expérience en soi.

Ordi-Caisse Mauricie se distingue par son approche, son service personnalisé et la passion de son propriétaire pour ce domaine, qui teinte tous ses rapports avec sa clientèle!  Lorsque vous faites appel aux services de M. Ricard et de son entreprise, vous faites affaire avec LE maître d’œuvre des caisses informatisées du Québec!  Vous bénéficiez d’un service de prise en charge commençant dès  l’achat de vos caisses et de toutes leurs composantes environnantes et ce, jusqu’au parfait rodage de vos systèmes et de votre pleine autonomie.  Cette entreprise qui œuvre principalement auprès des restaurateurs et des tenanciers de bars, se démarque depuis nombre d’années.  Elle est bien connue pour sa générosité et son souci d’obtenir la pleine satisfaction  de ses clients.  C’est exactement pour cette raison que la plupart des clients de cette entreprise sont devenus des amis au fil des années et que M. Ricard peut se targuer de ne fonctionner qu’uniquement sur référence pour l’expansion de sa clientèle. Un client satisfait en réfère un autre c’est bien connu!

Maintenant, Ordi-Caisse Mauricie n’est pas devenu le maître du domaine des caisses informatisées que pour son service hors pair, cette entreprise est également très actuelle dans les technologies de pointe nécessaires au bon fonctionnement d’un resto ou d’un bar!  Sans cesse à l’affut des dernières tendances du domaine, des innovations demandées ou des nouvelles exigences gouvernementales tel le MEV (module d’enregistrement des ventes), Ordi-Caisse Mauricie se positionne en tête de liste pour être une entreprise sans cesse en ‘’formation continue’’ comme le dit si bien M. Ricard.  C’est du sérieux, pour se démarquer et répondre aux nombreuses demandes de tout acabit de sa large clientèle, il faut être LA référence et savoir de quoi on parle! Ça M. Ricard l’a bien compris.

Personnage cordial et dynamique, M. Alain Ricard est sans contredit le maître d’œuvre d’Ordi-Caisse Mauricie mais aussi celui qui peut devenir votre meilleur allié au moment de mettre en place vos nouveaux systèmes  de ventes informatisées… (aussi souvent appelé dans le domaine des restaurants et des bars, vos POS, de l’anglais POINT OF SALES).  N’hésitez pas à communiquer avec cette entreprise chevronnée… Et comme bon nombre de ses clients… Ne demandez pas M. Ricard… Demandez Alain!  M. Ricard, de son prénom Alain, deviendra peu à peu bien plus que le maître incontesté de votre système, il sera votre référence et un ami précieux!

Visitez OrdiCaisse.com

Translate »