Najat Rochdi, représentante spéciale adjointe pour la Minusca et et coordonnatrice humanitaire en Centrafrique. © PNUD/CC

En Centrafrique, les humanitaires sont devenus les cibles de groupes armés, alors que leur travail est de plus en plus compliqué, du fait de l’augmentation de nombre de déplacés.

La fonctionnaire, marocaine, est la représentante spéciale adjointe pour la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca) et coordonnatrice humanitaire en Centrafrique. Alors que les travailleurs humanitaires sont des cibles régulières pour certains groupes armés, elle tire la sonnette d’alarme sur les velléités d’épuration ethnique observées dans le pays et sur le sort des déplacés internes.

Jeune Afrique : Quelles sont les retombées des récentes violences sur la population civile ?

Najat Rochdi : Le premier fait remarquable est l’augmentation brutale du nombre de déplacés. Avant la reprise de la crise, il y avait environ 400 000 déplacés intérieurs et 420 000 réfugiés vivant en dehors des frontières centrafricaines. Ces deux derniers mois, 100 000 personnes ont été jetées sur les routes. Cela porte à un demi-million le nombre de déplacés intérieurs. Aujourd’hui, il y a donc un cinquième de la population centrafricaine environ qui est déplacée ou réfugiée, et qui est donc d’autant plus difficile à assister.

Depuis quelques jours, la presse parle de risques de « génocide » en Centrafrique. Est-ce un danger bien réel ?

C’est notamment Stephen O’Brien [le secrétaire général adjoint des Nations unies aux affaires humanitaires] qui a alerté à ce sujet, après sa visite dans le pays, notamment à Bangassou, il y a quelques semaines. Il faut savoir que dans cette ville, en ce moment, des milliers de musulmans sont encerclés par des combattants qui menacent de tous les assassiner et essaient d’empêcher les vivres d’arriver jusqu’à eux. O’Brien a aussi entendu des discours de haine, relayés par des personnes influentes à une échelle locale appelant à une sorte de nettoyage ethnique ou religieux, visant dans cette région les Peuls et les musulmans.

Dans cette ville, il y a donc bien des volontés de massacre sur des bases ethniques et religieuses. Mais c’est un engrenage global : ailleurs, ce sont les chrétiens qui sont visés. Des groupes armés commencent à s’organiser dans ce but : ils empêchent la nourriture d’arriver à certains endroits, poussent les civils à fuir… Face à cela, il faut tirer la sonnette d’alarme.

Ces poussées de violence compliquent-elles votre travail de manière concrète ?

Oui, beaucoup. Nous sommes obligés de mettre en place des ravitaillements par voie aérienne, ce qui augmente considérablement nos dépenses. Ces violences grèvent note budget de fonctionnement. Aujourd’hui, avec la crise sécuritaire, nous avons fait une nouvelle estimation au mois de mai environ : la situation humanitaire exigerait une enveloppe d’environ 500 millions de dollars. Nous tournons avec à peu près 24% de cette somme.

Par ailleurs, les violences touchent aujourd’hui de manière directe les humanitaires. En marge de combats entre anti-balakas et l’UPC, six volontaires de la Croix-Rouge centrafricaine ont été tués la semaine dernière à Gambo. Les groupes armés sont entrés dans un hôpital et ont délibérément visés des humanitaires.

L’État centrafricain parvient-il à mettre en place des mécanismes visant à protéger et assister les populations ?

Je travaille beaucoup avec la ministre des Affaires sociales et de la réconciliation nationale, Virginie Baikoua. Nous essayons en effet de mettre en place des systèmes qui permettent à l’État centrafricain de reprendre la main, mais la poussée de violences nous oblige à parer au plus pressé. Malgré tout, nous lançons des projets tout à fait intéressants. À Bangui, depuis deux mois, un centre national accueille des femmes qui ont été victimes de violences sexuelles. Une cinquantaine de femmes fonctionnaires y travaillent, entre accueil, prise en charge, suivi, mais aussi enquêtes… Les victimes seront sans aucun doute au centre de la reconstruction de l’État de droit.

Source: http://www.jeuneafrique.com/465264/societe/najat-rochdi-de-la-minusca-en-centrafrique-il-y-a-bien-des-volontes-de-massacre-sur-des-bases-ethniques-et-religieuses/

Lire la suite...

____________________

____________________

Avec Bis-O-Net c'est NET...NET...NET...

Logo_Bis-O-net_RGB

_______________________________________________________

PUBLiCiTÉ

À Vendre Lac-Beauport : Bungalow Avec Une Vue Exceptionnelle

Possibilité d’agrandir jusqu’à 2 700 pc. L’étude de faisabilité a été faite par un architecte. Le rapport est disponible sur demande.

Circulation sur un chemin privé, bord de l’eau secteur tranquille, aucun voisin arrière.

Résidence de 44×27, plafond cathédrale, style contemporain, incluant 3 chambres à coucher.

Rénovations majeures 2005 et 2007. Terrain d’une superficie de 7 170 pieds carrés,

Évaluation municipale Terrain et Batisse : 647 300$

Site exclusif avec possibilité d’agrandissement ou d’une nouvelle construction.

Rapport d’évaluation à 730 000$.

Inclusions : luminaires, fixtures, rideaux, échangeur d’air, aspirateur central et accessoires, hotte micro-ondes, thermopompe, lave-vaisselle, 3 ventilateurs, penderie de la salle de bains le tout est laissé sans garantie.

Exclusions : meubles et effets personnels du propriétaire.

Contactez moi sur Skype voici mon id : jules.labreche ou par tél.: 418.907.2340

Voir la fiche complète cliquez ici

_______________________________________________________

PUBLiCiTÉ

BanPubliReferencement-C-01

1Voici ce que nous proposons …
  1. Nous ferons une analyse complète de vos besoins en matière de WEB Marketing
  2. Nous établirons ensemble vos objectifs de croissance
  3. Nous vous proposerons des campagnes publicitaires réalistes basées sur vos objectifs à  court, moyen et long terme
  4. Nous vous recommanderons des stratégies marketing liant le WEB, les Médias Sociaux et la publicité Internet

_____________________________

.

Montréal 514.907.6164 – Québec 418.907.2340

_______________________________________________________

PUBLiCiTÉ

Agence de certification d’entreprise et de marketing web


Votre entreprise a besoin d’un coup de pub? Besoin de sortir du lot?

Logo_CC_Publireportage-520x245

Vous souhaitez augmenter:

    ∙  notoriété?     ∙  visibilité web?     ∙  efficacité de votre site Internet?

CLIENTCIBLE vous offre plusieurs solutions innovatrices afin de littéralement propulser votre entreprise à un tout autre niveau !


  CERTIFICATION D’ENTREPRISE  |  PROPULSION MARKETING WEB

Attestation PME de qualité ∙ Publireportage ∙ Diffusion web Augmentation des résultats web ∙ Visibilité ∙ Notoriété ∙ Visites virtuelles

_______________________________________________________

PUBLiCiTÉ

Ordi-Caisse Mauricie, l’entreprise maîtresse du  domaine des caisses informatisées.
. ordi-caisse_logo-finalOrdi-Caisse Mauricie, ça vous dit quelque chose? Cette entreprise renommée est LA référence dans le domaine des caisses informatisées au Québec!  Faire appel aux services de cette entreprise qui cumulent plus de 35 ans d’expérience et connaître son propriétaire M. Alain Ricard, est une expérience en soi.

Ordi-Caisse Mauricie se distingue par son approche, son service personnalisé et la passion de son propriétaire pour ce domaine, qui teinte tous ses rapports avec sa clientèle!  Lorsque vous faites appel aux services de M. Ricard et de son entreprise, vous faites affaire avec LE maître d’œuvre des caisses informatisées du Québec!  Vous bénéficiez d’un service de prise en charge commençant dès  l’achat de vos caisses et de toutes leurs composantes environnantes et ce, jusqu’au parfait rodage de vos systèmes et de votre pleine autonomie.  Cette entreprise qui œuvre principalement auprès des restaurateurs et des tenanciers de bars, se démarque depuis nombre d’années.  Elle est bien connue pour sa générosité et son souci d’obtenir la pleine satisfaction  de ses clients.  C’est exactement pour cette raison que la plupart des clients de cette entreprise sont devenus des amis au fil des années et que M. Ricard peut se targuer de ne fonctionner qu’uniquement sur référence pour l’expansion de sa clientèle. Un client satisfait en réfère un autre c’est bien connu!

Maintenant, Ordi-Caisse Mauricie n’est pas devenu le maître du domaine des caisses informatisées que pour son service hors pair, cette entreprise est également très actuelle dans les technologies de pointe nécessaires au bon fonctionnement d’un resto ou d’un bar!  Sans cesse à l’affut des dernières tendances du domaine, des innovations demandées ou des nouvelles exigences gouvernementales tel le MEV (module d’enregistrement des ventes), Ordi-Caisse Mauricie se positionne en tête de liste pour être une entreprise sans cesse en ‘’formation continue’’ comme le dit si bien M. Ricard.  C’est du sérieux, pour se démarquer et répondre aux nombreuses demandes de tout acabit de sa large clientèle, il faut être LA référence et savoir de quoi on parle! Ça M. Ricard l’a bien compris.

Personnage cordial et dynamique, M. Alain Ricard est sans contredit le maître d’œuvre d’Ordi-Caisse Mauricie mais aussi celui qui peut devenir votre meilleur allié au moment de mettre en place vos nouveaux systèmes  de ventes informatisées… (aussi souvent appelé dans le domaine des restaurants et des bars, vos POS, de l’anglais POINT OF SALES).  N’hésitez pas à communiquer avec cette entreprise chevronnée… Et comme bon nombre de ses clients… Ne demandez pas M. Ricard… Demandez Alain!  M. Ricard, de son prénom Alain, deviendra peu à peu bien plus que le maître incontesté de votre système, il sera votre référence et un ami précieux!

Visitez OrdiCaisse.com

Translate »